Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Le général Charpentier.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 9 Mars 2014, 16:53pm

Catégories : #Organisation

Le général Charpentier.

Arme : Troupe de marine, spécialité infanterie.

Origine : Saint-Cyr

Grades successifs :

  • Sous-lieutenant (01/08/1977)
  • Lieutenant (01/08/1978)
  • Capitaine (01/08/1982)
  • Commandant (01/07/1988)
  • Lieutenant-colonel (01/07/1992)
  • Colonel (01/12/1997)
  • Général de brigade (01/07/2005)
  • Général de division (01/07/2008)
  • Général de corps d’armée (01/07/2010)

Brevets de diplômes :

  • Brevet parachutiste (1976)
  • Brevet de chuteur opérationnel (1978)
  • Brevet d’études militaires supérieures (1993)
  • Auditeur du Centre des hautes études militaires et de l’Institut des hautes études de la Défense nationale (2002)

Le général Hervé Charpentier est né le 19 septembre 1955 à Meknès, au Maroc.

Admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en septembre 1975, il choisit à l'issue de sa scolarité de servir dans les troupes de marine, avec l'option infanterie et rejoint l'École d'application de l'infanterie à Montpellier. En septembre 1978, le lieutenant Charpentier rejoint le 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine, à Castres. Il est chef de la section de chuteurs opérationnels pendant 3 ans et participe aux opérations Barracuda en République de Centrafrique (1979) et Saintonge aux Nouvelles Hébrides (Vanuatu) en 1980.

De 1981 à 1983, il sert au 23e bataillon d'infanterie de marine à Dakar au Sénégal, comme chef de section puis comme officier adjoint de la compagnie d'infanterie. En août 1983, le capitaine Charpentier rejoint le 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine à Carcassonne. Il sert comme officier renseignement pendant l'opération Diodon 4, au Liban. Puis il effectue le stage des capitaines à l'École d'application de l'infanterie. Il commande la 2e compagnie de combat du 3e RPIMa de 1984 à 1986. Il participe à l'opération Manta Echo 3 (mai/septembre 1984), au renforcement des forces de Nouvelle-Calédonie (premier semestre 1985), à une mission au sein des éléments français d'assistance opérationnelle (EFAO) en République de Centrafrique, à Bouar, de décembre 1985 à avril 1986. Il effectue un séjour au Zaïre de 1986 à 1988, comme conseiller du commandant du 312ebataillon de la 31e brigade parachutiste zaïroise. Il participe avec ce bataillon à une intervention au Togo au cours de l'été 1986.

En septembre 1988, le chef de bataillon Charpentier est muté à l'état-major de l'armée de terre à Paris, comme officier rédacteur au sein du bureau « Effectifs personnels ». En 1991, il est admis à l'École supérieure de guerre en qualité de stagiaire de la 105epromotion. De 1993 à 1995, le lieutenant-colonel Charpentier est affecté au 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine à Bayonne, comme chef du bureau opérations instruction. Il participe aux opérations Balbuzard Noir en Ex-Yougoslavie et Turquoise au Rwanda.

Il rejoint en 1995 le centre opérationnel de l'état-major de l'armée de terre (COAT) comme chef de la section « Anticipation-exploitation ». En juillet 1997, il prend le commandement du 6e bataillon d'infanterie de marine et des troupes françaises stationnées au Gabon. En août 1999, le colonel Charpentier rejoint le centre opérationnel interarmées à Paris, pour prendre la direction de la cellule anticipation et synthèse « Afrique ». En septembre 2001, il est admis comme auditeur de la 51e session du Centre des hautes études militaires et de la 54e session de l'Institut des hautes études de la Défense nationale. En juillet 2002, il rejoint le cabinet militaire du ministre de la Défense pour diriger la cellule « Afrique et Moyen-Orient ».

À compter du 1er juillet 2005, le général Charpentier est nommé commandant de la 9ebrigade légère blindée de marine. Il est engagé comme adjoint opérations en République de Côte d'Ivoire dans le cadre du mandat Licorne 13. Le 1er août 2007, le général Charpentier prend le commandement de l'École d'application de l'infanterie à Montpellier. Le 1er août 2010, il prend le commandement des forces terrestres à Lille.

Le général de corps d'armée Charpentier est nommé aux fonctions de Gouverneur militaire de Paris, officier général de zone de soutien de Paris et officier général de la zone de défense et de sécurité de Paris à compter du 1er août 2012.

Commandeur de la Légion d'honneur et commandeur de l'Ordre national du Mérite, le général Charpentier est titulaire de la Croix de la valeur militaire avec trois citations. Il est marié et père de trois enfants.

Commenter cet article

Archives

Articles récents