Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Les Conférences de la RC : thème du 9 septembre 2014.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 8 Septembre 2014, 20:01pm

Catégories : #Conférences RC

Les Conférences de la RC : thème du 9 septembre 2014.

Le thème de ce mardi 9 septembre 2014 sera : la nouvelle organisation du soutien.

La chaîne interarmées du soutien se décline aujourd’hui en trois niveaux (central, intermédiaire et local), avec un commandement situé à l’État-major des armées (EMA).

Comment est mise en œuvre la chaîne interarmées du soutien ?

La mise en œuvre de cette nouvelle chaîne interarmées du soutien constitue l’un des principaux leviers de la transformation dans laquelle l’armée de Terre s’est engagée au côté des autres armées.

  • Au niveau central, l’arrêté du 19 février 2010 « portant organisation de l’État-major des armées et fixant la liste des autorités et organismes directement subordonnés au chef d’État-major des armées » constitue l’acte de naissance du COMIAS, « commandant interarmées du soutien ». Il créé également le centre de pilotage et de conduite du soutien (CPCS) , en appui du COMIAS.
  • Au niveau intermédiaire, cinq États-majors de soutien Défense (EMSD) ont été mis en place. Ils ont été officialisés par l’arrêté du 9 mars 2011 « portant création et organisation des EMSD », les bases de défense de Brest et de Toulon disposant, pour leur part, d’attributions équivalentes vis-à-vis des formations comprises dans leur sphère de compétence.
  • Au niveau local, 60 bases de défense (BdD) assurent aujourd’hui la mise en œuvre du soutien courant. Leurs missions sont décrites par une instruction de l’EMA datée du 17 décembre 2010. Elles sont dirigées par un commandant de base de défense et s’articulent autour d’un groupement de soutien interarmées chargé d’exercer les fonctions d’administration générale et de soutien commun au profit de tout le personnel implanté sur la BdD.

Une organisation interarmées et « inter-services »

L’organisation interarmées du soutien (OIAS) prend en compte l’ensemble des soutiens à l’exception du soutien spécifique. Elle se caractérise par la variété des acteurs et des organismes qui la composent : armées, secrétariat général pour l’administration (SGA), et direction générale de l’armement (DGA). Cette variété exige une concertation et une coordination importante tout au long de la chaîne de commandement. Cela est indispensable pour assurer la bonne conduite du soutien et son efficacité.

Les états-majors de soutien Défense (EMSD)

Pour déployer les BdD et mettre en place les processus harmonisés nécessaires à leur bon fonctionnement, le COMIAS s’appuie sur des échelons intermédiaires du soutien localisés à Paris, Rennes, Lyon, Metz et Bordeaux – baptisés « états-majors de soutien Défense » (EMSD).

A Brest et à Toulon, ces échelons sont intégrés à la BdD. Les BdD implantées en outre-mer et à l’étranger relèvent directement du CPCS. Positionnés au niveau zonal, entre le niveau local et le niveau central, leur principale mission est de faciliter l’action des commandants de base de défense (Com BdD), de donner à l’échelon central un éclairage sur l’activité du soutien et de garantir, si nécessaire, un traitement de proximité des problématiques locales dans le domaine du soutien.

Trois missions principales pour les EMSD

  • Aider les Com BdD présents dans leur zone de compétence à assurer leur mission de soutien, notamment dans les domaines où ils n’ont pas de possibilité d’action directe au niveau local,
  • Rendre compte au CPCS des difficultés rencontrées par les BdD et de la qualité du service fourni aux formations soutenue,
  • Assurer la cohérence globale des actions de soutien conduites dans leur zone géographique.

(Droits : Armée de Terre 2012 – extrait du site Internet du Ministère de la Défense).

Commenter cet article

Archives

Articles récents