Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Le 43e bataillon de transmissions.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 15 Mars 2015, 18:25pm

Catégories : #Unités militaires

Le 43e bataillon de transmissions.

Le 43e bataillon de transmissions (43e BT) a été recréé à Orléans le 1er juillet 2002. Il a une double origine car d'une part, il succède au centre national de soutien spécialisé des transmissions (CNSST) dont les missions prennent leurs racines dans le chiffre et le matériel des transmissions ; d'autre part il a été choisi pour hériter des traditions et du drapeau du 43e régiment de transmissions.

Dans le cadre du plan « armées 2000 », le 1er septembre 1991, les centres de soutien spécialisé des transmissions n°1, 2, et 3 implantés respectivement au Mont-Valérien, au Kremlin-Bicêtre et à Toulouse, sont regroupés pour devenir le CNSST.

Le 1er août 1994, le ministre de la Défense décide le regroupement des trois détachements au quartier Bellecombe à Orléans auquel s'ajoute la 785e compagnie de guerre électronique. Le 1er juillet 2002, le CNSST a pris la dénomination de 43e BT.

À l'été 2009, le bataillon, organisme interarmées, accueille pour la première fois des aviateurs et des marins en son sein.

IMPLANTATION

Le quartier Bellecombe est implanté dans Orléans intra-muros. En 2009, la communauté d'agglomération compte 275 000 habitants. Outre le 43e BT, le quartier abrite l'état-major de la 2e brigade blindée, la 785e compagnie de guerre électronique et le centre interarmées des réseaux d'infrastructures des systèmes d'information de la défense Orléans-Bricy (CIRISI). Les gares d'Orléans et des Aubrais sont à égale distance du quartier.

MISSION – COMPOSITION – MATÉRIEL

Mission

Le 43e BT est l'organisme unique de soutien de niveau industriel et d'approvisionnement au niveau national de la « chaîne DIRISI ». De plus, dans le domaine de la sécurité des systèmes d'informations, il exerce ces mêmes activités au profit d'autres organismes dans le cadre de protocoles particuliers.

Sous la subordination directe de la direction centrale de la direction interarmées des réseaux d'infrastructures et des systèmes d'information de la défense (DIRISI), le 43e BT intervient dans quatre domaines :

  1. l'acquisition à l'échelon central des moyens nécessaires aux activités de soutien de la chaîne DIRISI,
  2. l'approvisionnement des organismes de soutien qui lui sont rattachés,
  3. l'intervention au niveau central, à distance ou sur site, en qualité d'expert, pour dépanner, réparer et installer des matériels ou systèmes mis en œuvre et soutenus par la chaîne DIRISI en renfort des techniciens régionaux ou locaux,
  4. la production des documents, des médias informatiques sensibles et des codes de gestion dans le cadre des missions de la chaîne DIRISI.

Compétences qui amènent ses techniciens experts à intervenir sur l'ensemble du territoire métropolitain ainsi qu'auprès des détachements de transmissions implantés dans le monde dans le cadre des forces pré-positionnées et des opérations extérieures.

Le 43e BT est le corps support principal de la garnison d'Orléans intra muros : il assure le soutien de la totalité des formations qui y résident dans les domaines de la restauration, de l'hébergement, du logement, de la santé, de l'infrastructure et du soutien des véhicules de la gamme commerciale.

Matériel

En vue de soutenir les matériels de la gamme civile, en téléphonie, informatique et supports de transmissions, il dispose de matériels spécifiques dans le domaine de la sécurité des systèmes d'information et des équipements les plus modernes (bancs tests, magasins robotisés).

FORMATION - EMPLOIS

Formation

Le 43e BT n'assure pas la formation de ses personnels. Ceux-ci sont formés dans des centres spécialisés (civils et militaires) et dans des écoles de formation. Exception faite des formations caristes, énergie, monteurs antennes et PSC1 (stage de prévention et secours civiques de niveau 1) qui sont dispensées au bataillon.

Emplois

  • Officiers : chefs de service, chefs de section dans les domaines de la gestion des télécommunications et de la maintenance, de la sécurité des systèmes d'information et des finances marchés.
  • Sous-officiers, officiers mariniers et fonctionnaires civils : techniciens des télécommunications, de l'informatique et de la SSI (Sécurité des Systèmes d'Information), comptables techniques, secrétariat, achats finances marchés.
  • EVAT et personnel équipage : magasiniers, jardiniers, secrétaires, cuisiniers, caserniers, spécialistes des télécommunications et de l'informatique, mécaniciens, aides comptable, conducteurs, façonneurs (imprimerie).
  • Ouvriers d'état : magasiniers, jardiniers, secrétaires, cuisiniers, spécialistes du casernement, mécaniciens.

Droits : Armée de Terre 2012

Commenter cet article

Archives

Articles récents