Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


La Légion étrangère.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 20 Septembre 2015, 17:07pm

Catégories : #Unités militaires

La Légion étrangère.

La Légion étrangère est un corps de l'armée de terre française disposant d'un commandement particulier. La légion est également indépendante du point de vue de son recrutement.

Formée en 1831 pour permettre l'incorporation de soldats étrangers dans l'armée française, une partie de ses unités a fait partie, jusqu'en 1962, fin de la période coloniale, du 19e corps d'armée, noyau de l'Armée d'Afrique.

L'engagement à la Légion est réservé aux hommes dont l'âge est compris entre 17 ans et 40 ans (dérogation possible) et a compté depuis sa création et jusqu'en 1963 plus de 600 000 soldats dont une majorité d'Allemands, suivi de 3 fois et demie moins d'Italiens, puis de Belges, mais aussi de Français, d'Espagnols et de Suisses. De nombreuses autres nationalités sont représentées, comme les pays d'Europe de l'Est et les Balkans, majoritaires dans les années 2000. Ce corps d'armée reste, pour la majorité, un moyen d'immigration privilégié afin de changer de vie, d'oublier son passé, de se faire oublier, ou tout simplement de trouver une vie meilleure. Pour quelques autres, le prestige de la Légion et l'amour du pays demeurent la cause de leur volontariat. Les motifs de l'engagement ainsi que le recrutement restent encore aujourd'hui un sujet plus ou moins tabou, même si le sujet est souvent abordé au sein de la Légion lors du processus de recrutement.

Les légionnaires, aussi appelés les Képis blancs, ont acquis leur notoriété lors des combats menés sur les champs de bataille du monde entier, notamment dans le cadre des conquêtes coloniales, des deux guerres mondiales, et les guerres d'Indochine et d'Algérie. Aujourd'hui, les légionnaires sont présents lors des conflits modernes pour des missions d'aide humanitaire, de protection des populations, de maintien de la paix ou parfois de soutien à des gouvernements étrangers, alliés à la France par des accords, dans les crises de leur pays.

Les traditions à la Légion étrangère constituent un ciment pour ce corps qui se traduisent à travers les détails vestimentaires, les emblèmes et symboles spécifiques, les chants et musiques, et enfin par ses fêtes particulières. L'image qu'elle véhicule sur le public et les artistes est à l'origine de nombreuses œuvres dans tous les domaines : musique, cinéma, peinture, sculpture et littérature. Le code d'honneur du légionnaire dicte la conduite de ces hommes au quotidien, en temps de guerre comme en temps de paix.

Principalement constituée de régiments d'infanterie à ses débuts, la Légion étrangère comporte maintenant également des unités d'arme blindée et cavalerie, de parachutistes, de génie, où sont intégrés des spécialistes du combat en montagne, de jungle, en milieu désertique de reconnaissance ou encore de renseignement.

Plus de 35 000 étrangers au service de la France, dans ses rangs, ont déjà donné leur vie pour leur patrie d'adoption. La nature exceptionnelle des hommes que la Légion recrute impose des responsabilités de commandement centralisées, autonomes et adaptées. Le commandement de la Légion étrangère (COMLE), dépositaire et garant du statut à "titre étranger", veille à ce que les liens de confiance réciproque qui se tissent chaque jour entre les légionnaires et leurs chefs restent la source d'un esprit de corps inébranlable, gage de fidélité des étrangers au service de la France.

C'est ce qu'exprime la devise "Legio Patria Nostra", la Légion est notre patrie.

Régiments et unités composant la Légion étrangère :

  • La 13e demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE) aux Emirats Arabes Unis.
  • Le 1er régiment étranger (1er RE) d'Aubagne.
  • Le 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC) de Carpiagne.
  • Le 1er régiment étranger de génie (1er REG) de Laudun.
  • Le 2e régiment étranger d'infanterie (2e REI) de Nîmes.
  • Le 2e régiment étranger de génie (2e REG) de Saint-Christol.
  • Le 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP) de Calvi.
  • Le 3e régiment étranger d'infanterie (3e REI) de Kourou (Guyane).
  • Le 4e régiment étranger (4e RE) de Castelnaudary.
  • Le détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM), (océan indien).
  • Le groupement de recrutement de la Légion étrangère (GRLE) de Nogent-sur-Marne.

Droits : Armée de Terre et Encyclopédie Wikipedia.

Commenter cet article

Archives

Articles récents