Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Thibaut Coutté.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 11 Octobre 2015, 16:39pm

Catégories : #Portraits

Thibaut Coutté.

Thibaut Coutté est lieutenant dans la Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris, au sein du Groupe RLJC (Réservistes Locaux à la Jeunesse et la Citoyenneté). Aide agricole dans la SCEA de sa famille dans l’Essonne, Thibaut est également fondateur de la société CAPALOE.

CAPALOE est une société qui distribue des produits dans les domaines suivants : huiles essentielles, maquillage, produits de soins et de beauté, parfums, hygiène corporelle mais aussi produits pour la maison et également pour les animaux domestiques. Leur point commun étant d’être fabriqué à base d’aloe-vera.

Appartenant à la famille des liliacées et faisant partie de la classe des monocotylédones, l’aloe-vera pousse sur des terrains sablonneux et calcaires des régions semi désertiques au climat chaud et sec. Il semble que le mot «Aloe» proviendrait de l’arabe «Alloeh», qui signifie substance amère et brillante, alors que «Vera» est le mot latin pour dire «Vrai», parce que, dans le passé, cette variété était considérée comme la plus efficace du point de vue médical.

L’aloe-vera se caractérise par de longues feuilles vertes et fermes, en forme de sabres, avec une extrémité pointue, et de chaque côté, des piquants d’apparence plutôt redoutable. Ses feuilles grandissent à partir d’une sorte de chou. Au moment de la floraison au printemps ou en automne, une grappe de fleurs jaunes brillantes s’épanouit au sommet d’une tige qui s’érige au milieu de la plante.

L’aloe-vera est connue depuis l’antiquité. Elle était largement utilisée par les Egyptiens, les Assyriens et les civilisations méditerranéennes. Les traces des premières utilisations médicinales se retrouvent chez les Sumériens puis chez les Egyptiens, mais aussi les Chinois et plus tard les Hébreux, les Grecs, les Romains mais également les Amérindiens. Les Egyptiens de l’Antiquité Pharaonique connaissaient bien cette plante et l’utilisaient à des fins esthétiques et médicales. Ainsi l’aloe-vera était le produit de beauté des reines égyptiennes. Ainsi, Cléopâtre et Néfertiti devaient la beauté de leur peau et la fraîcheur de leur teint à des bains de pulpe d'aloe-vera.

Par ailleurs, ils la considéraient comme un élixir de longue vie et la tradition voulait que l’on apportât, comme cadeau, un plant d’aloe, symbole du renouvellement de la vie, lors des cérémonies funéraires. Retrouvée également dans les hiéroglyphes ornant les tombeaux et des dessins sur les murs des temples, cette plante était utilisée de façon externe dans le traitement des brûlures, des ulcères et des infections cutanées.

En Chine, dans les premiers siècles après Jésus-Christ, des plantes du genre aloe sont décrites dans les «Pen-ts’ao» : ouvrages traitant des plantes médicinales. Les feuilles fraîches d’aloe étaient utilisées en dermatologie dans les troubles cutanés, en applications locales pour le traitement des sinusites et pour les brûlures d’estomac.

En Europe, l’aloe ne commence à être exploitée qu’à partir du dixième siècle. Longtemps et jusqu’en 1540, elle était acheminée par la Mer Rouge. Au 17e siècle, elle était transportée par les Anglais dans les îles de la Barbade d'où son nom d’Aloe barbadensis ou d'Aloe Vera. A cette époque, les colons savaient préparer le suc d’aloe pour les usages médicinaux, mais ils n’avaient pas encore commencé à l’exporter. Cependant, on le trouvera dans les drogueries de Londres en 1963. Il faut donc attendre le milieu du 19e siècle pour voir la science s’intéresser sérieusement à l’aloe-vera et à ses vertus.

L’une des caractéristiques de CAPALOE, la société de Thibaut Coutté, consiste en la commercialisation des produits qui se réalise via la vente directe par réseau (ou démonstration-vente à domicile), connue en France grâce à la marque Tupperware. Une autre est d’être membre de la Fédération de la Vente Directe, qui elle-même a signé un accord de partenariat avec le Ministère de la Défense, représenté par Défense Mobilité, pour employer des militaires en reconversion ou blessés en opérations.

Commenter cet article

Archives

Articles récents