Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


La Direction Générale de l'Armement : DGA.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 4 Décembre 2015, 22:46pm

Catégories : #Unités militaires

La Direction Générale de l'Armement : DGA.

La direction générale de l'Armement (DGA) est une direction du ministère de la Défense qui a pour mission de préparer l’avenir des systèmes de défense, équiper les forces armées et promouvoir les exportations de l’industrie de défense.

1 - Missions.

Equiper les forces armées.

Maître d'ouvrage des programmes d'armement, la DGA est responsable de la conception, de l'acquisition et de l'évaluation des systèmes qui équipent les forces armées. Son action couvre toute la durée de vie de ces programmes. Premier investisseur de l’Etat, la DGA conduit 80 programmes d’armement et cela représente près de 12 milliards d’euros de paiement pour les programmes en 2014.

Préparer l’avenir.

Imaginer les futurs possibles, anticiper les menaces et les risques, préparer les capacités technologiques et industrielles, dans un cadre résolument européen. La DGA est le premier acteur de la recherche de défense en Europe avec 774 millions d’euros de contrats d’études notifiés à l’industrie en 2014.

Promouvoir les exportations d’armement.

Contribuer activement à ce volet majeur de la politique industrielle tant sur l'aspect contrôle pour le respect des engagements internationaux de la France que sur l'aspect économique pour le développement des entreprises de défense. La DGA est un partenaire majeur pour le développement international des entreprises françaises et les exportations d'armement représentent 1/3 de l'activité des entreprises françaises du secteur ces dix dernières années (6,9 milliards d'euros de prises de commandes export en 2013).

Valeur ajoutée.

La valeur ajoutée de la DGA peut être présentée en cinq points :

  1. Une vision d'ensemble des systèmes d'armement pour assurer leur cohérence globale ;
  2. Une capacité à maîtriser les risques pour conduire des projets complexes ;
  3. Des moyens uniques pour expertiser et tester les systèmes ;
  4. Une politique industrielle et technologique de dimension européenne ;
  5. Une contribution active aux exportations d'armement.

2 - Présentation chiffrée.

  • Effectif de la DGA : 9 800 (dont plus de 51% d'ingénieurs et cadres).
  • 80 programmes d'armement en cours.
  • 11,321 milliards d'euros de paiement à l'industrie en 2014.
  • 774 millions d'euros de contrats de recherche notifiés à l'industrie.
  • Exportations : 8,06 milliards de prises de commandes (estimation).
  • Une quinzaine d'implantations en France.
  • Une présence internationale dans 20 pays, y compris auprès de l'OTAN et de l'Union européenne.

3 - Expertise et essais.

Essais de missiles :

  • Essais en vol de missiles stratégiques ;
  • Essais de systèmes d'armes en milieux aérien, terrestre, marin et sous-marin, avec mise en situation instrumentée d'engins (missiles, torpilles, drones...) : mise au point, levée de risques, qualification et essais technico-opérationnels ;
  • Entraînement des forces armées (terre-air-mer) avec mise en œuvre des systèmes d'armes et tir réel de missiles sur cibles dans un environnement réaliste et sécurisé ou simulé.

Essais en vol :

  • Essais de développement, de qualification et de certification d'aéronefs militaires et civils, des systèmes d'armes aéronautiques et de leurs équipements en environnement réel ou simulé ;
  • Evaluation de la navigabilité des aéronefs militaires et civils (avions, hélicoptères et drones) ;
  • Services de contrôle de la circulation aérienne d'essais et de réception ;
  • Formation du personnel navigant d'essais et de réception.

Essais propulseurs :

  • Essais militaires et civils de turbomachines en conditions d'altitude simulée ;
  • Essais en conditions givrantes de turbomachines, entrée d'air de moteurs, profils aérodynamiques ;
  • Essais de sous-ensembles de moteurs : compresseurs, chambres de combustion ;
  • Essais de systèmes carburant (circuit complet et composants) y compris en givrage ;
  • Investigations après accidents ou incidents sur les moteurs aéronautiques et exploitation des données des enregistreurs de vol.

Ingénierie des projets :

  • Maîtrise d'ouvrage technique :
    • architecture et ingénierie au profit de toutes les opérations d'armement ;
    • identification et gestion des risques techniques ;
    • responsabilité de la cohérence des prestations réalisées ;
  • Veille scientifique et technique, réflexions prospectives

Maîtrise de l’information :

  • Aide à la spécification d'architecture de systèmes de systèmes et ingénierie des systèmes ;
  • Expertise et évaluation de l'utilisation du spectre des fréquences ;
  • Expertise des réseaux de télécommunication et des systèmes de transmission ;
  • Spécification, évaluation et validation de l'interopérabilité des systèmes de commandement et de communication ;
  • Spécification et évaluation des systèmes de renseignement (capteurs spatiaux, drones…) ;
  • Evaluation de la sécurité des systèmes d'information, conception et évaluation de produits de sécurité ;
  • Evaluation des performances de systèmes d'armes, de guerre électronique et de guerre optronique ;
  • Expertise et évaluation des systèmes de missiles tactiques et stratégiques ;
  • Expertise de composants électroniques spécifiques pour la défense.

Maîtrise NRBC :

  • Expertise dans le domaine des risques biologique (B) et chimique (C) ;
  • Expertise et évaluation des systèmes de défense NRBC ;
  • Expertise et évaluation du durcissement B et C des équipements ;
  • Expertise dans le domaine de la lutte contre la prolifération des armes B et C ;
  • Expertise dans le domaine de la dépollution et destruction des armes chimiques.

Techniques aéronautiques :

  • Analyse du comportement mécanique des structures en statique, fatigue et dynamique, suivi des flottes en service ;
  • Analyse et évaluation du comportement des systèmes, des sous-systèmes et des armes et munitions face aux agressions électromagnétiques ;
  • Analyse de la sûreté de fonctionnement des systèmes et logiciels embarqués ;
  • Analyse des performances et expertise des matériaux pour applications structurales et moteurs ;
  • Investigations après accidents ou incidents sur matériaux, cellules et systèmes ;
  • Expertise et évaluation d'équipements de mission (sécurité sauvetage équipage et vision nocturne) et de signatures optiques ;
  • Essais d'aérotransport et d'aéro-largage.

Techniques hydrodynamiques :

  • Aide à la spécification, au développement et à l'évaluation de navires de haute performance dans les domaines de l'hydrodynamique et de l'hydroacoustique ;
  • Conception/optimisation de propulseurs pour sous-marins et navires de surface ;
  • Exécution et interprétation de simulations et/ou d'essais sur modèles ou en grandeur réelle en phase de conception, développement et/ou de recette dans les différents domaines d'expertise technique suivants :
    • Résistance et propulsion (eau calme et houle) ;
    • Tenue à la mer et manœuvrabilité ;
    • Hydroacoustique, cavitation ;
    • Chargement hydrodynamique des structures et stabilité.

Techniques navales :

  • Spécifications et expertise de :
    • plates-formes navales de surface et sous-marines (dont intégration des armes) ;
    • systèmes de combat navals ;
    • télécommunication et aides au commandement navales ;
    • drones sous-marins et de surface.
  • Expertise dans l'interopérabilité navale ;
  • Mesure et analyse des signatures acoustiques et électromagnétiques des navires de surface et des sous-marins.

Techniques terrestres :

  • Architecture technique et ingénierie, sûreté de fonctionnement et conformité réglementaire pour les systèmes terrestres ;
  • Expertise et évaluation dans les domaines techniques de la fonction feu, de la protection, de la mobilité, de la robotique terrestre et mini drones, des moyens de surveillance et de contre-surveillance, de l'intégration des systèmes à bord des plateformes.
  • Expertise et évaluation des armes, des munitions, des missiles de combat terrestre, des matériaux énergétiques de défense.

Sources :

  • Encyclopédie Larousse.
  • Terre Info Magazine.
  • Encyclopédie Wikipédia.
  • Site Internet du Ministère de la Défense.

Commenter cet article

Archives

Articles récents