Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Les Conférences de la RC : thème du 12 janvier 2016.

Publié par CDT (RC) Frederic Rignault sur 6 Janvier 2016, 21:18pm

Catégories : #Conférences RC

Les Conférences de la RC : thème du 12 janvier 2016.

Le mardi 12 janvier 2016 se déroulera la Conférence de la Réserve Citoyenne qui aura pour thème : « Témoignage OPEX d’un personnel embarqué de la Marine nationale ».

Les opérations extérieures, plus connues sous le nom « Opex », participent de la fonction « intervention ». Il s’agit d’actions sur terre ou en mer, menées si nécessaire en coopération avec les autres armées ou en coalition avec d’autres pays et qui font appel à des tactiques coercitives dans un climat de crise, voire de guerre. Leur rythme s’est accéléré depuis la fin de la guerre froide. En voici quelques exemples.

Serval (puis Barkhane en 2014)

Des avions de patrouille maritime Atlantique 2 sont engagés dans l’opération depuis début 2013 et fournissent une large part de la capacité de reconnaissance et de guidage. Par ailleurs, un nombre significatif de commandos-marine est intégré aux forces spéciales. Enfin, nos bâtiments ont acheminé ou escorté la logistique opérationnelle lourde sans laquelle l'opération n'aurait pas été possible à l'identique et dans les délais impartis.

Au début de l’opération : 5 aéronefs de patrouille maritime, 8 équipages (2/32 des équipages) déployés en moins de 36 heures. Les ATL2, jusqu’à l’arrivée des drones, assuraient l’essentiel des vols de reconnaissance et de guidage.

Plus de 3 000 heures de vol ont été réalisées pour :

  • des missions de renseignements ;
  • des missions d’appui des opérations au sol ;
  • 7 tirs de bombes GBU 12 sur des cibles d’opportunités ou ciblage programmé.

Evacuation de ressortissants (Libye, 2014)

Compte tenu de la situation de Libye, le gouvernement français a demandé le 27 juillet 2014 à l’ensemble de ses ressortissants de quitter le pays. Quarante-huit heures plus tard, dans la nuit du 29 au 30 juillet, la frégate anti-sous-marine (FASM) Montcalm et la frégate de type La Fayette (FLF) Courbet, appuyées par des commandos marine, ont procédé à l’extraction de 47 personnes, dont une majorité de Français. Le Montcalm avait appareillé de Toulon sur alerte, sous faible préavis. Il avait été rejoint en mer par le Courbet alors en déploiement. L’opération « éclair » rappelle l’importance de disposer en tout temps de capacité de réaction rapide.

Atalante (depuis 2008)

L’opération européenne de lutte contre la piraterie au large de la Somalie a pour mission :

  • d’escorter des navires à destination de la Somalie pour le Programme alimentaire mondial ou l’Amisom (la force de l’Union africaine) ;
  • de participer à la sécurité du trafic maritime dans le golfe d’Aden et le bassin somalien ;
  • de participer à la dissuasion, prévention et répression des actes de piraterie.

La Marine nationale contribue au succès de l’opération européenne Atalante en déployant en quasi-permanence une frégate et régulièrement un avion de patrouille maritime (ATL2).

Depuis 2008, le nombre d’attaques est passé de 168 (dont 42 réussies) à 6 en 2012 (dont aucun n’a réussi). Entre le 6 décembre 2013 et le 6 avril 2014, la France a assuré, pour la troisième fois, le commandement de la force navale Atalante, à partir du TCD Siroco.

Bois Belleau 1 (2013)

Déploiement du groupe aéronaval dans le golfe Arabo Persique et en Océan Indien.

L’Océan Indien est une zone d’opération fréquente du groupe aéronaval qui y a été déployé six fois depuis 2001 (Héraclès et déploiements Agapanthe). Objectifs :

  • entretenir nos connaissances de la zone ;
  • développer des relations avec nos partenaires de la région qui y sont présents ;
  • conduire l’intégration avec les forces navales américaines et entretenir une coopération opérationnelle bilatérale établie de longue date.

Bilan de l’opération Bois Belleau 1 :

  • 1800 catapultages effectués ;
  • 5 semaines d’opérations conjointes avec l’US Navy : plus de 600 sorties aériennes ;
  • appontages croisés FR/US et ravitaillement en vol.

Harmattan (2011)

Sous mandat ONU (résolution 1973).

Engagement de toutes les composantes de la Marine d’un niveau inégalé depuis 1956 (Suez) : 27 bâtiments de surface et sous-marins.

  • 1 500 jours de mer cumulés en zone d’opération ;
  • Près de 1 573 missions de combat et 4 000 heures de vol :

* groupe aérien embarqué à bord du PA Charles de Gaulle;

* groupe aéromobile à bord du BPC Mistral (une vingtaine d’hélicoptères de l’armée de l’Air et de l’aviation légère de l’armée de Terre) ;

  • ATL2 : près de 200 missions de combat, 1 622 heures de vol ;
  • Appui feu naval : plus de 3 000 obus tirés.

Corymbe (depuis 1990)

L’opération Corymbe dans le golfe de Guinée est une opération quasi-permanente assurée par un ou plusieurs navires et/ou aéronefs de la Marine nationale. Depuis 1990, elle a permis de soutenir des opérations dans la région, de contribuer à des missions d’aide aux populations, de sécurisation ou d’évacuation de ressortissants français lors de crises dans certains pays.

Pour faire face à l’insécurité maritime causée par la piraterie et le brigandage grandissants, les forces françaises de Corymbe coopèrent et échangent avec les différentes marines du continent, mais aussi avec les marines alliées présentes dans la région.

Sources : Marine nationale.

Droits : Ministère de la Défense

Commenter cet article

Archives

Articles récents