Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


La 11e brigade parachutiste.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF - CDT Rignault sur 8 Mai 2016, 17:52pm

Catégories : #Unités militaires

La 11e brigade parachutiste.

Histoire.

Héritières des unités aéroportées du second conflit mondial, puis des bataillons parachutistes qui se sont illustrés en Indochine, les 10e et 25e divisions parachutistes ont été créées en 1956, respectivement aux ordres des généraux Massu et Sauvagnac, durant le conflit algérien. Ces divisions sont dissoutes en 1961 pour donner successivement naissance à la division légère d'intervention, à la division d'intervention en 1963, à la 11e division parachutiste en 1971, puis enfin à la 11e brigade parachutiste en 1999.

Implantation.

11e brigade parachutiste

Quartier Balma Ballon

BP 4501731032 Toulouse Cedex 5

Mission.

Sa vocation prioritaire est la projection d’unités dans l'urgence afin de fournir une première réponse à une situation de crise. A ce titre, la 11e BP assure une alerte spécifique permanente : la force d’intervention rapide des troupes aéroportées de l’échelon national d’urgence (ENU), qui offre la capacité à engager un volume de près de 700 hommes articulés en deux échelons : un 1er échelon d’alerte à 12h00 et un deuxième échelon d’alerte à 48h00.

Parmi ses missions figure essentiellement la saisie par la 3e dimension d’une zone aéroportuaire, le rétablissement de son fonctionnement puis sa livraison à un autre élément de force, déployé ultérieurement.

Composition.

La 11e brigade parachutiste est composée d’un état-major (dont un poste de commandement aérolargable G08), d’une compagnie de commandement et de transmissions parachutiste, de 8 régiments, d’une école (ETAP) et d’un centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM 11).

La 11e brigade parachutiste est déployée dans le grand Sud-ouest : son état-major est stationné à Toulouse et ses régiments se répartissent entre Tarbes, Pamiers, Castres, Carcassonne, Montauban et Toulouse…exception faite du 2e REP stationné à Calvi.

  • L'Etat-major de la 11e brigade parachutiste (11e BP) de Toulouse.
  • Le 1e régiment de chasseurs parachutistes (1e RCP) de Pamiers.
  • Le 1e régiment de hussards parachutistes (1e RHP) de Tarbes.
  • Le 1e régiment du train parachutiste (1e RTP) de Toulouse.
  • Le 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) de Montauban.
  • Le 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP) de Calvi.
  • Le 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (3e RPIMa) de Carcassonne.
  • Le 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (8e RPIMa) de Castres.
  • Le 35e régiment d'artillerie parachutiste (35e RAP) de Tarbes.
  • L’école des troupes aéroportées (ETAP) de Pau.
  • Le centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de Caylus.

Effectif : 7 500 parachutistes

Matériel.

Equipements spécifiques :

  • L’ensemble parachutage individuel (EPI).
  • L’ensemble parachutage du combattant (EPC).
  • Le parachute à ouverture commandée de type G9 utilisé par les commandos parachutistes.

Droits : Armée de Terre

Commenter cet article

Archives

Articles récents