Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Le 1er REG.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 21 Janvier 2017, 17:01pm

Catégories : #Unités militaires

Le 1er REG.

Le 1er régiment étranger de génie (1er REG) de Laudun l’Ardoise est le régiment de génie d’assaut de la 6e brigade légère blindée (6e BLB). Il remplit des missions d’appui à la mobilité, à la contre mobilité et d’aide au déploiement d’urgence.

 

Histoire.

 

Basé dans le Gard, le 1er REG a été créé en 1984 sous l’appellation de 6e régiment étranger de génie. Pour la première fois de son histoire, un drapeau de légion étrangère porte l’inscription « génie ». Le régiment change d’appellation le 1er juillet 1999 lorsqu’est créé un deuxième régiment de génie légion. Devenu 1er REG, le régiment reçoit son drapeau des mains du général de corps d’armée de Widerspach-Thor le 3 décembre 1999, à l’occasion des cérémonies commémoratives de la Sainte-Barbe. Il porte sur ses plis, l’inscription : « CAMERONE 1863 ».

 

Implantation.

 

1er régiment étranger de génie

Quartier général Rollet

30290 Laudun l’Ardoise

 

Mission – Composition – Matériel.

 

Mission

Le régiment remplit des missions d’appui à la mobilité, à la contre mobilité et d’aide au déploiement d’urgence. Il est en outre apte à effectuer des missions de participation directe au combat interarmes et d’appui aux opérations spéciales.

 

Spécialiste amphibie, le régiment est l’acteur principal dans les opérations d’aménagement des plages, de vérification de non pollution, l’organisation de l’embarquement et du débarquement de véhicules des unités de la brigade.

 

Le 1er REG peut se prévaloir d’une solide expérience opérationnelle : le régiment s’est illustré pendant la guerre du Golfe au sein de la division Daguet, puis au Koweït, en déminant les plages aux abords de la ville. Capable de construire un pont comme de mettre en œuvre une unité mobile de traitement des eaux, le 1er REG ne compte plus les interventions à caractère humanitaire : Somalie, Rwanda, République Centrafricaine, Érythrée, Indonésie en 2005 après le tsunami, ou encore au Liban lors de l’opération Baliste. Les sapeurs-légionnaires étaient également à l'œuvre sur le territoire national lors des inondations de la Somme, en 2001, dans le Gard, en 2002, 2003, 2005 puis en 2010 après la tempête Xynthia en Vendée et suite aux inondations dans le Var.

 

Composition

 

Le 1er REG a un effectif d’environ 800 hommes et compte six compagnies :

  • une compagnie de commandement et de logistique,
  • 3 compagnies de combat mécanisées,
  • une compagnie d’appui comprenant dans ses rangs les plongeurs de combat du génie (PCG) et un groupe d’élément opérationnel de déminage et dépollution (EOD),
  • une compagnie de réserve.

 

Formation – Emploi.

 

Le légionnaire s’engage au titre de la légion étrangère et non au titre d’un régiment ou d’une spécialité. À l’issue de leur instruction initiale d’une durée de quatre mois, les légionnaires sont affectés dans l’un ou l’autre des régiments en fonction des besoins. Ils doivent donc être capables de tenir à tout moment un poste de combattant.

 

Affecté au 1er REG, le légionnaire sera formé prioritairement dans le domaine du génie combat afin de servir dans une compagnie de combat. La compagnie d’appui accueillera certains d’entre eux pour tenir des postes spécifiques dans le traitement de l’eau ou encore comme conducteurs d’engins du génie. D’autres auront la possibilité d’intégrer les plongeurs de combat du génie ou le groupe d’élément opérationnel de déminage et dépollution.

 

 

© Armée de Terre – Site Internet – www.defense.gouv.fr

Commenter cet article

Archives

Articles récents