Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur militaire de Paris


Les Lycées militaires de la Défense.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 1 Mai 2017, 09:50am

Catégories : #Unités militaires

Les Lycées militaires de la Défense.

Ces lycées s’adressent aux enfants de militaires, d’agents du ministère de la Défense ou de fonctionnaires. Ils sont aussi ouverts aux enfants boursiers afin de promouvoir l’égalité des chances. L’enseignement est dispensé par des professeurs détachés de l’Éducation nationale. Il suit les programmes et cycles d’instruction comme dans les établissements civils publics. L’encadrement est assuré par du personnel militaire. Au-delà du baccalauréat, ces établissements proposent aux bacheliers volontaires d’intégrer les classes préparatoires pour présenter les concours aux grandes écoles militaires.

 

Lycée militaire à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) : le lycée militaire d'Aix-en-Provence est placé sous le commandement d'un colonel. Il est aidé dans sa mission par un proviseur qui s'occupe de la gestion pédagogique de l'établissement. Les 800 élèves du lycée militaire n'ont en aucun cas un statut militaire, mais portent cependant un uniforme. Ils sont répartis en compagnies, selon leur niveau d'étude. Chaque compagnie est commandée par un officier. Le lycée militaire d'Aix, aussi appelé LMA, compte 6 classes de seconde, autant en première et en terminale.

 

Lycée militaire à Autun (Saône-et-Loire) : situé dans la commune d'Autun, le lycée militaire d'Autun, est l'un des six lycées de la Défense (anciens lycées militaires), du ministère de la Défense français. Il se situe dans un cadre historique particulièrement riche : en effet, ont précédé le lycée un séminaire, l'École Militaire Préparatoire de Cavalerie et École militaire préparatoire.

 

Lycée militaire à Saint-Cyr (Yvelines) : le but premier du lycée est l'aide à l'éducation des jeunes dont les parents sont au service de l'État, et ce n'est que pour les classes préparatoires aux grandes écoles qu'il effectue sa mission de formation des jeunes élèves-officiers. Ces élèves sont préparés aux concours pour les grandes écoles militaires de la même manière que leurs camarades du civil ; la formation sportive obligatoire à raison de quatre heures par semaine et la présence d'un encadrement militaire constituent les seules différences avec les autres classes préparatoires.

 

Prytanée militaire à la Flèche (Sarthe) : Le Prytanée national militaire est l’un des six lycées de la Défense français. Cette école est située à La Flèche dans le département de la Sarthe dans la région des Pays de la Loire, aux confins du Maine, de l’Anjou et de la Touraine. A l'origine, l'institution fondée en 1604 par le roi Henri IV est confiée aux jésuites dans le but d’« instruire la jeunesse et la rendre amoureuse des sciences, de l’honneur et de la vertu, pour être capable de servir au public », elle est devenue au fil du temps le Prytanée voulu par Napoléon 1er en 1800 et installé à La Flèche en 1808, et ensuite le Prytanée national militaire.

 

Lycée naval à Brest (Finistère) : Le lycée naval est divisé en deux parties distinctes au point de vue de l'enseignement :

  • Le lycée proprement dit qui regroupe les classes de seconde, première et terminale dans deux des spécialités de l'enseignement général : scientifique (SI ou SVT) et économique et social.
  • Les classes préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) dont le but principal est de préparer les élèves aux concours d'entrée aux écoles d'officiers de la Marine nationale, de l'Armée de terre, de l'Armée de l'air et de l'ENSTA Bretagne. Mais également les Classes Préparatoires aux Études Supérieures qui ont un niveau supérieur au bac S mais inférieur au niveau d'une CPGE : la CPES renforce les connaissances des élèves les préparant ainsi à intégrer une CPGE.

 

Ecole des pupilles de l’Air à Montbonnot Saint-Martin (Isère) : l'école abrite un collège, un lycée et des classes préparatoires aux grandes écoles militaires. Les élèves de classes préparatoires sont sous contrat avec l'Armée française et s'engagent, en contrepartie de la gratuité de leurs études, à ne passer que les concours de l'École de l'air, de l'École navale, de St-Cyr, de l’École polytechnique et de l'ENSTA.

 

Ecole d’enseignement technique de l’armée de l’air à Saintes (Charente) : l'École assure la formation des élèves techniciens, futurs sous-officiers et militaires du rang de l'armée de l'air. À l'issue de leurs deux années de scolarité, ils seront majoritairement orientés vers l'École de formation des sous-officiers de l'Armée de l'air (EFSOAA) de Rochefort pour suivre une formation technique. L'École doit permettre à des jeunes gens qui ont choisi l'Armée de l'air, de se former, d'étudier et d'être accompagnés vers une carrière militaire dans l'Armée de l'air. Dans le même temps, les formations évoluent pour mieux répondre aux futurs besoins de l'Armée de l'air.

 

 

Droits : Armée de Terre – Encyclopédie Wikipédia – Sites Internet du Ministère de la Défense.

 

Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.
Les Lycées militaires de la Défense.

Commenter cet article

Archives

Articles récents