Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


Les Conférences de la RC : thème du mardi 16 janvier 2018.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 8 Janvier 2018, 21:48pm

Catégories : #Conférences RC

Les Conférences de la RC : thème du mardi 16 janvier 2018.

La prochaine conférence mensuelle de la Réserve Citoyenne, réservée aux réservistes citoyens Ile de France Terre, se tiendra le mardi 16 janvier 2018 dans les Salons du Gouverneur Militaire de Paris et sera suivi d’un buffet.

 

L’accueil se fera à partir de 18h45 et la conférence débutera à 19h30. Vous assisterez à une intervention du colonel Touron de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN).

 

Les inscriptions se font via les voies habituelles.

 

Attention, le commandant Ballada fera une intervention à 19h15 précises.

 

 

* * * * * * *

 

L’IRCGN est un institut de sciences forensiques, englobant sur un même site toutes les technologies et sciences concernant la recherche de la vérité scientifique au procès pénal. Le statut militaire des gendarmes scientifiques leur permet d’œuvrer en tous lieux et tous temps, donnant à cette unité un statut opérationnel reconnu dans le monde entier.

 

La science forensique, ou la forensique, applique une démarche scientifique et des méthodes techniques dans l'étude des traces qui prennent leur origine dans une activité criminelle, ou litigieuse en matière civile, réglementaire ou administrative.

 

Missions.

 

L'IRCGN relève, pour l’emploi, de la direction générale de la gendarmerie nationale (direction des opérations et de l'emploi) et assure les missions suivantes :

 

- effectuer, à la demande des officiers de police judiciaire (OPJ) et des magistrats, des examens techniques ou scientifiques, ainsi que des expertises à la demande exclusive des magistrats. Ces différents travaux, exécutés conformément aux règles de la procédure pénale, donnent lieu à l'établissement de rapports ;

 

- apporter en cas de besoin (crimes graves ou catastrophes), aux directeurs d'enquête, le soutien nécessaire au bon déroulement des opérations de prélèvement technique et scientifique (PTS) ou d'aide à l'identification des victimes ;

 

- concourir directement à la formation des techniciens en identification criminelle et à la formation des enquêteurs (de tous les niveaux) ;

 

- poursuivre, dans tous les domaines des sciences forensiques, les recherches rendues nécessaires par le développement des techniques d'investigation criminelle.

 

Depuis quelques années et de manière de plus en plus fréquente, l’Institut, reconnu comme pôle d’excellence, prête le concours de ses experts à de nombreuses administrations et participe à divers travaux interministériels techniques ou normatifs, portant notamment sur la cybercriminalité, la vidéosurveillance, la fraude documentaire, les engins explosifs improvisés, la protection des centres-forts, l'intervention en milieu contaminé, les produits de marquage dans le cadre de la protection des biens, etc.

 

Organisation et structure.

 

Les directives européennes sur l’accréditation des laboratoires notamment pour les analyses ADN, alliées à la création du PJGN et à sa reconstruction sur le site de Pontoise avec l’intégration au sein des nouveaux locaux de nouvelles capacités d’expertises, ont conduit à proposer une restructuration de l’Institut.

 

L’organisation actuelle est celle mise en œuvre depuis le 1er septembre 2014 :

 

- la division criminalistique physique et chimie (DCPC) regroupe les activités physicochimiques, balistique, microanalyse, environnement-incendies-explosifs, toxicologie ;

 

- la division criminalistique ingénierie et numérique (DCIN) comprend les activités liées à l’ingénierie et aux nouvelles technologies : informatique-électronique, signal image-parole, documents, véhicules ;

 

- la division criminalistique identification humaine (DCIH) est composée des activités ayant trait à l’odontologie et la médecine légales, l’anthropologie et l’hématomorphologie, la faune et la flore forensiques, les empreintes digitales ;

 

- la division criminalistique biologie et génétique (DCBG) forme un pool unique d’experts en génétique dans une même chaîne fonctionnelle ;

 

- un service interprétation des données en charge de l’interprétation statistique des indices et des preuves ; un service saisine scellés et un service assurance qualité assurent la traçabilité des dossiers et scellés ainsi que la promotion et le suivi de la politique qualité souhaitée par la direction de l’Institut.

 

L’IRCGN, du fait de l’accréditation de plus de 120 méthodes d’essai selon la norme ISO 17025, représente en Europe un des laboratoires de sciences forensiques dont les résultats sont les plus maitrisés et les plus fiables.

 

 

Sources :

 

Sites Internet de la Gendarmerie nationale.

Logo IRCGN.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents