Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


Au 1er régiment d'artillerie.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 24 Mars 2018, 19:34pm

Catégories : #Unités militaires

Au 1er régiment d'artillerie.

Le 1er régiment d’artillerie (1er RA) de Belfort appartient à la 1ère DIV.

 

Histoire.

 

Issu de la grande maîtrise de l’artillerie, elle-même héritière des premières armes de jet, le régiment est à l’origine de toute l’artillerie française. Érigé en régiment à compter de 1671 sous l’appellation de Régiment des Fusiliers du Roy, en tant que 1er corps de l’armée française à être équipé de fusils et de baïonnettes, il est alors commandé par Louis XIV puis Louis XV. En 1693, il prend l’appellation de Royal Artillerie qu’il conserve encore aujourd’hui à titre de tradition.

 

Napoléon Bonaparte sert dans ses rangs comme lieutenant de 1785 à 1791, se faisant remarquer en rédigeant un rapport remarquable sur les premières tables de tir des mortiers de tous calibres. Le régiment participe à toutes les batailles de la Révolution et du Ier Empire démontrant notamment sa bravoure à Jemmapes et Valmy (1792), en Egypte (1798), à Austerlitz (1805), Iéna (1806), Friedland (1807) et La Moskowa (1812). Il se distingue ensuite à Anvers (1832), à Sébastopol (1854), durant la guerre franco-prussienne (1870-1871) et en Extrême-Orient (1884-85). Il obtient la médaille d’or de la ville de Milan pour sa participation à la bataille de Solférino (1859).

 

Durant la guerre de 14-18, en Lorraine, à Verdun puis Massiges il obtient 13 citations collectives dont 5 à l’ordre de l’Armée, ce qui lui vaut la fourragère verte et rouge aux couleurs de la Croix de guerre. Les 14 et 15 mai 1940, il brise de ses feux l’attaque allemande de Gembloux, en Belgique, obtenant la croix de guerre 1939-1945 et une citation du Roi des Belges. Il obtient également la médaille de Gembloux 1940 et la médaille de Dunkerque 1940. De 1955 à 1962, il participe aux opérations de maintien de l’ordre au Maroc puis en Algérie.

 

Depuis les années 1990, le régiment a participé à de nombreuses opérations extérieures dans le cadre OTAN, ONU ou français. Il s’est notamment illustré de décembre 1995 à avril 1996 en se déployant sur le Mont Igman avec ses canons AUF1 pour contribuer au rétablissement de la paix en Bosnie-Herzégovine. Il a ensuite été engagé dans toutes les opérations extérieures contemporaines de l’armée de Terre française et notamment en Afghanistan, au Mali, au Liban et en Irak.

 

Implantation.

 

Situé au cœur de l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt, le 1er régiment d’artillerie est installé dans l’Est de la France depuis 1947.

 

1er régiment d’artillerie - Quartier Ailleret - BP60539 - 90016 Belfort CEDEX

 

Le Royal Artillerie est tout particulièrement attaché à sa ville marraine, Montbéliard, ainsi qu’à la ville de Belfort avec lesquelles il entretient des liens privilégiés. Par ailleurs, les 8 batteries du régiment sont officiellement jumelées avec des villes marraines situées en Territoire de Belfort et dans le département voisin du Doubs.

 

Avec le nouveau modèle « Au Contact » de l’armée de Terre, le Royal est rattaché à la 1re Division SCORPION depuis le 1er juillet 2016 ; il constitue désormais une communauté de 850 fusiliers du Roy dont 135 réservistes.

 

Il a la particularité de posséder deux devises : une (en latin) historique alors qu’il constituait le seul corps d’artillerie française durant un siècle « Decent jovis fulmina prolem » (« Les foudres de Jupiter protègent nos enfants ») et une moderne en français comme régiment unique de l’artillerie : « Royal d’abord, premier toujours ».

 

La marraine du régiment est la chanteuse de variétés Shy’m, particulièrement sensible aux valeurs militaires comme elle le chante dans « Mauvaises nouvelles ».

 

Missions.

 

En tant qu’élément organique de Forces opérationnelles terrestres (EOFOT), le Royal Artillerie a pour mission principale d’appuyer les forces terrestres avec des capacités uniques (appui feux de précision à longue portée, contre-batterie) tout en garantissant l’interopérabilité avec les artilleurs alliés. Le caractère unique de ses principaux équipements l’amène à appuyer toutes les grandes unités de l’armée de Terre en opération, notamment les états-majors de niveau 1 et 2.

 

Il est apte en permanence à projeter des modules ENU, LCTI et LRU (dont 1 GA2 en FIRI). Chargé de l’appui d’ensemble d’une force terrestre et des unités sur un théâtre d’opérations, il délivre de feux puissants et précis (à courte portée mortier de 120 mm) longue distance (lance-roquettes unitaire, LRU) et protège les forces déployées par la détection immédiate de l’activité artillerie adverse (COBRA, SL2A et GA10). Il est en auto-relève COBRA au Liban et depuis août 2006 et GA10/SL2A en BSS depuis 2014. Le LRU a été projeté avec succès au Mali en 2016.

 

Le 1er RA appartient au 1er champ du combat aéromobile. Possédant une solide expérience de la 3e dimension, il met à disposition de la 4e brigade d’aérocombat des capacités d’appuis feux avec des mortiers de 120mm, des équipes d’observation et de guidage aérien ainsi que des capacités de protection et d’alerte avec des GA10/SL2A. Il participe à tous les grands exercices aérocombat avec un FSCC de niveau 3 et organise chaque année l’exercice interarmées et interalliés ROYAL BLACKHAWK.

 

Depuis janvier 2015, le 1er RA participe en permanence à l’opération SENTINELLE.

 

La variété des missions du régiment fait que les artilleurs du Royal cultivent une grande polyvalence et sont ainsi prêts à être engagés sur le territoire national et partout dans le monde.

 

Composition.

 

  • Un PC
  • Une batterie de commandement et de logistique
  • Une batterie de maintenance
  • 3 batteries de tir
  • 2 batteries LCTI (lutte contre les tirs indirects)
  • Une batterie de réserve

 

Matériels.

 

Le 1er RA sert principalement des matériels uniques dans les forces terrestres : le LRU (lance-roquettes unitaire), le COBRA (Counter Battery Radar), le SL2A (Système de Localisation de l’Artillerie par l’Acoustique), le GA10 (Ground Alerter 10) mais également le mortier de 120 mm.

 

FORMATION.

 

Après une semaine d’acculturation au régiment, vous suivrez une formation de 11 semaines au sein d’un centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM). Vous regagnerez ensuite votre régiment d’affectation pour y occuper la spécialité que vous autre choisie.

 

Emplois.

 

  • Adjoint chef d’équipe COBRA,
  • conducteur d’artillerie,
  • opérateur ATLAS feu,
  • opérateur COBRA,
  • opérateur préalerte,
  • pilote LRU,
  • pupiteur tireur LRU,
  • servant ATLAS feu et bien d’autres spécialités de l’armée de Terre.

 

 

 

 

 

 

© Armée de Terre – Site Internet – www.defense.gouv.fr

Terre Info Magazine

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents