Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


In memoriam : Vincent Mannessier.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 2 Janvier 2019, 18:20pm

Catégories : #Communiqués

In memoriam : Vincent Mannessier.

Le 22 octobre 2018 à Strasbourg, le lieutenant-colonel Vincent Mannessier, adjoint au chef du bureau opérations instruction du 19e régiment du génie de Besançon (Doubs), est décédé des suites d’un malaise survenu le 13 octobre lors d’une séance d’entraînement physique, alors qu’il faisait partie de l’état-major tactique de l’opération Sentinelle déployé à Strasbourg.

 

La Réserve Citoyenne Ile-de-France Terre adresse ses condoléances à sa famille, ses proches et à l’ensemble de ses frères d’armes.

 

Biographie.

 

Né le 1er octobre 1970 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le lieutenant-colonel Vincent Mannessier a servi la France durant plus de 23 ans.

 

Il entre à l’école d’application du génie à Angers en 1994 pour y suivre le peloton des élèves-officiers de réserve puis effectue son service national au sein du 6e régiment du génie. Il est nommé aspirant le 1er avril 1995 puis sous-lieutenant le 1er octobre suivant. Chef de section passionné par son métier, il est apprécié de ses subordonnés pour ses belles qualités humaines.

 

Nommé lieutenant le 1er août 1997, il est affecté au 17e régiment du génie parachutiste de Montauban comme chef de section. Il est engagé en opération extérieure, d’octobre 1999 à février 2000 au Kosovo dans le cadre de l’opération Trident. Promu capitaine le 1er août 2001, il occupe la fonction d’officier adjoint puis prend le commandement de la compagnie de base et d’instruction le 5 juillet 2002. De septembre 2006 à janvier 2007, il est à nouveau projeté au Kosovo dans le cadre de l’opération Trident au sein du centre opérations du bataillon français.

 

Le 1er août 2007, il est muté au 5e régiment du génie à Versailles où il occupe successivement les fonctions de chef du bureau recrutement, reconversion et condition du personnel (BRRCP), de chef de la section opérations du bureau opérations instruction (BOI) et d’officier EOD du régiment. Il fait montre de très belles qualités professionnelles durant cette affectation.

 

A partir du 1er juillet 2010, il sert au 19e régiment du génie de Besançon au sein du bureau opérations instruction. Engagé en Afghanistan dans le cadre de l’opération Pamir en octobre 2010 au sein de l’état-major des équipes opérationnelles d’encadrement et de liaison, il se distingue par son comportement exemplaire et son grand courage dans un contexte sécuritaire particulièrement dégradé.

 

Il est promu chef de bataillon le 1er janvier 2011. Projeté à nouveau au Liban dans le cadre de l’opération Daman de mars à septembre 2013 en tant qu’officier du centre opérations de la Force Commander Reserve, il fournit un travail remarquable et se montre un conseiller de tout premier plan pour le commandement dans le domaine du génie et des EOD en particulier.

 

De septembre 2014 à janvier 2015, il est projeté sur le théâtre malien au sein de l’opération Barkhane comme chef de détachement de liaison et d’assistance opérationnelle. Son expertise est tout particulièrement mise à contribution au cours des missions d’escorte et de reconnaissance en garantissant la sécurité des convois en zone dangereuse. Il participe ensuite à l’opération Sentinelle d’août à septembre 2016 en qualité d’officier conduite au centre opérationnel de la zone de défense ouest. Officier apprécié pour sa disponibilité et sa redoutable efficacité, il est promu lieutenant-colonel le 1er janvier 2018 et se voit confier la fonction d’adjoint au chef du bureau opérations instruction.

 

Il décède le 22 octobre 2018 des suites d’un malaise survenu le 13 octobre lors d’une séance d’entraînement physique, alors qu’il faisait partie de l’état-major tactique de l’opération Sentinelle déployé à Strasbourg.

 

Décoré de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze, de la médaille de la défense nationale échelon or, de la médaille commémorative française avec les agrafes « ex-Yougoslavie » et « Afghanistan » et de la médaille d’outre-mer avec les agrafes « Liban » et « Sahel », il est également titulaire du titre de reconnaissance de la Nation et de la croix du combattant.

 

Agé de 48 ans, il était marié et père de trois enfants.

 

 

© Armée de Terre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents