Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


La FSALE.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 9 Février 2019, 19:27pm

Catégories : #Associations

La FSALE.

Histoire.

 

C'est en 1898 qu'est créée à Paris, "La Légion", première amicale d'anciens de la Légion étrangère dont le père fondateur est Jacques-Emile Maurer. Il faudra attendre 1912 pour que la plupart des amicales d'anciens légionnaires se regroupent en une Fédération.

 

Cette fédération sera balayée par le cataclysme de la Première Guerre Mondiale. C'est seulement en 1931 que se fédéreront de nouveau les amicales en une "Union des Sociétés d'Anciens Légionnaires de France, Colonies et Etranger" grâce à l'impulsion vigoureuse du général Rollet.

 

Cette Union changera plusieurs fois d'appellation avant de prendre, en 1960, la dénomination actuelle de "Fédération des sociétés d'anciens de la Légion étrangère" (FSALE).

 

L'Union sera reconnue d'utilité publique le 2 janvier 1957. Elle sera dès lors habilitée à recevoir dons et legs dont le premier sera l'acquisition du terrain donné par monsieur Paul Bellat, maire de Sidi-Bel- Abbés, pour la réalisation de la Maison du Légionnaire.

 

Si elle n'a pas le monopole de l'action sociale en faveur des anciens légionnaires, souvent développée à partir d'initiatives privées (Foyer du Légionnaire de Marseille, Maison du légionnaire d'Auriol, Maison des invalides de la Légion de Crémieu puis de La Balme-les-Grottes, Chale à La Ciotat...) ou sous l'autorité directe de la Légion d'active comme c'est actuellement le cas pour I'IILE de Puyloubier, la FSALE n'a cessé de soutenir, dans la mesure de ses moyens, les actions en faveur des anciens, en liaison étroite tant avec les amicales qu'avec le commandement de la Légion étrangère.

 

C'est aussi d'une initiative privée que naîtra, en 1958, la Maison des anciens légionnaires de Paris, au 12 de la rue de La Mouzaia dans le 19e arrondissement. Après son incendie, la FSALE qui y avait établi sa permanence occupera les locaux du 15 avenue de la Motte-Picquet, dans le 7e  arrondissement. En mai 1980, à l'initiative de la FSALE sortira sur les presses de "Képi blanc" la première édition du "mémento" de l'ancien légionnaire.

 

Aujourd’hui.

 

La FSALE, forte de 147 amicales est présente en France métropolitaine (99) et dans les départements et territoires d'outre-mer (4), en Allemagne (19), en Suisse (3), en Belgique (4) groupements régionaux au sein de la FRALEF, en Grande-Bretagne, en Australie, en Autriche, au Canada, en Espagne, en Italie, au Luxembourg, en Suède, au Portugal, à Madagascar, en Irlande, au Chili, au Danemark, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Roumanie et au Sénégal.

 

L'ensemble de ces amicales représente approximativement 8.000 anciens légionnaires de tout grade. A ces amicales, classiques dans leur organisation et leur mode de fonctionnement, il convient d'ajouter quatre amicales à vocation particulière:

 

  1. La Société des amis du musée de la Légion étrangère (SAMLE) dont la vocation est double, culturelle et d'entretien des collections du musée.
  2. "Atouts Légion" qui a pour raison d'être de faciliter le placement des anciens de la Légion, une fois rendus à la vie civile.
  3. L'amicale "Camerone", chargée de l'entretien du mémorial érigé au Mexique sur les lieux mêmes du combat. Si la première de ces trois associations fait partie. Stricto sensu, de la FSALE, les deux autres lui sont étroitement liées par des partenariats spécifiques.
  4. L’amicale « Vert et rouge » des Anciens et Amis de la Légion Etrangère, fonctionnant essentiellement par le réseau Internet.

 

La FSALE est actuellement présidée par le général de division (2s) Rémy Gaussères.

 

 

 

Sources :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents