Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


A l'école d'artillerie.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 3 Mars 2019, 18:36pm

Catégories : #Unités militaires

A l'école d'artillerie.

HISTOIRE

 

Créée à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne), la première école d'artillerie s'installe en 1871 à Fontainebleau. Durant la Seconde Guerre mondiale les cours d'artillerie sont poursuivis à Nîmes de 1940 à 1942 puis à Cherchell en Algérie de 1942 à 1945. En 1945, l'école est recréée à Idar Oberstein. La même année est créé à Nîmes le centre des forces terrestres antiaériennes qui deviendra l'école de spécialisation de l'artillerie antiaérienne (ESAA) puis l'école d'application de l'artillerie sol-air (EAASA). Fin 1952, l'école d'application de l'artillerie revient à Châlons-sur-Marne, sa ville de création. Elle y séjournera jusqu'en 1976, année où elle s'installe dans un quartier neuf à Draguignan. En 1983 l'EAASA quitte Nîmes et rejoint l'EAA à Draguignan. A compter du 1er août 2009, L'EAA devient l'école d'artillerie (EA).

 

IMPLANTATION

 

Installée dans le Var, au coeur de la Provence, l'école occupe à Draguignan un ensemble moderne et fonctionnel à l'entrée de la ville : le quartier Bonaparte. La ville est bien desservie en moyens de communications.

 

École d'artillerie - Quartier Bonaparte - BP 400 - 83007 DRAGUIGNAN CEDEX.

 

MISSION - COMPOSITION – MATÉRIELS.

 

Creuset unique de formation de tous les jeunes cadres officiers et sous-officiers de l'artillerie, l'école est subordonnée au commandement des organismes de formation de l'armée de terre (COFAT) et rattachée à la circonscription militaire de défense de Marseille.

L'école assure pour l'artillerie sol-sol et sol-air une mission de formation (formation initiale et stages de perfectionnement) et une mission d'études et d'expérimentations dans les domaines tactique et technique.

 

Tous les EVAT et VDAT sont regroupés dans le corps de l'école qui assure la mission de soutien administratif et technique au profit de la direction générale de la formation. Ils occupent des fonctions essentielles au fonctionnement de l'école et à la formation des cadres officiers, sous-officiers, EVAT, VDAT.

 

Matériels 

L'EA dispose de toute la panoplie des matériels opérationnels en service dans l'arme : canons de 155 (AUF 1 et TRF 1), radars de tir RATAC, véhicules d'implantation topographique, stations météorologiques SIROCCO, générateurs d'hydrogène, télémètre laser, théodolite, lance-roquettes multiples (LRM), affûts de tir des missiles sol-air ROLAND, HAWK, MISTRAL et leurs radars : SAMANTHA, HIPC, CWAR, conduite de tir, système de transmission automatique des données : ATLAS, ATILA, MESIRE.

 

Le parc automobile, varié, comprend toute la gamme commerciale, utilitaire et tactique (VL, 4 X 4, PL, SPL, autocars et engins blindés de tous types).

L'école utilise des moyens performants de simulation de conduite de tir, d'observation et de combats aéroterrestres.

 

Matériels futurs 

VOA sur VAB, radar COBRA, système ATLAS, canon MARTHA.

 

FORMATION – EMPLOIS.

 

Avant d'occuper le poste dans la spécialité choisie, les EVAT et VDAT passeront deux mois dans un régiment de la Région terre sud-est (RTSE), afin d'obtenir leur Formation Générale Initiale (FGI), pendant laquelle ils devront assimiler toutes les connaissances militaires de base.

 

  • Opérateur d'exploitation des systèmes de transmissions de données informatiques ou des systèmes de détection électromagnétique (radars de surveillance, radars de tir, radars météorologiques).
  • Conducteur PL, SPL, TC et engins de levage et dépannage, conducteur de groupe électrogène.
  • Sol-air : pointeur, artificier, munitionnaire, topographe-radionavigateur.
  • Transmissions, informatique.
  • Spécialistes divers : casernement (peintre, maçon, plombier, électricien), gestionnaire de stocks, gestion et comptabilité, sécurité (maître-chien, gardiennage), opérateur pupitreur informatique, conception et logiciels, opérateur radiotéléphonie (station PR4G/RITA), assistant de systèmes de simulation, métiers de bouche (boucher, cuisinier, pâtissier, maître d'hôtel), réseaux et communications.

 

 

 

 

Sources : texte et crédit photographique : Armée de Terre – www.defense.gouv.fr .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents