Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


Grades et appellations dans l’armée de Terre : la troupe.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 31 Mars 2019, 16:39pm

Catégories : #Organisation

Soldats de la 7e division mécanique rapide, venus d’Allemagne, à bord du bateau Ville d’Alger, le 29 mars 1956.

Soldats de la 7e division mécanique rapide, venus d’Allemagne, à bord du bateau Ville d’Alger, le 29 mars 1956.

Les grades et appellations en usage aujourd'hui, dans l'armée de Terre, sont issus des évolutions des armées, de la langue française et de l'histoire qui ont forgé ces titres avec le temps. L'histoire des grades exprime ainsi au travers des diverses appellations et subdivisions les évolutions de l'armée de Terre.

Il convient de rappeler que les grades indiquent le rang dans la hiérarchie et le commandement qui y est associé ou l'emploi tenu. Mot lui-même dérivé du latin gradus qui désigne une marche d'escalier, le grade peut être un degré d'honneur, une dignité ou un rang dans la hiérarchie.

Le développement des états-majors et services a conduit à la création de grades spécifiques et à l'existence de plusieurs grades par niveau hiérarchique et de responsabilité, ce qui explique, entre autre, leur apparition et évolution dans le temps. Un grade se matérialise par le port d'un insigne distinctif, des droits et devoirs et un niveau de rémunération spécifique. L'appellation est la manière dont on appelle le détenteur d'un grade.

 

La troupe.

On appelle petits gradés, les militaires du rang portant ou non, les grades de caporal ou caporal-chef et brigadier ou brigadier-chef selon leur arme d'appartenance. La dénomination de " soldat de première classe " est une distinction attribuée aux hommes du rang, ce n'est pas un grade.

 

Le soldat.

Il tire son origine de l'italien "soldare" c'est à dire qui reçoit une solde. Il remplace à partir du 17e siècle le mot français "soudare", devenu péjoratif, qui désignait les hommes en bandes armés.

 

Le soldat de première classe.

Il ne s'agit pas d'un grade mais d'une distinction qu'acquièrent les hommes du rang avant de postuler pour le grade de caporal. Le soldat de première classe porte, comme signe distinctif, un chevron simple de couleur rouge.

 

Le caporal.

Au 15e siècle le caporal est un chef dizenier (chef d'une dizaine d'hommes). Gradé d'un rang inférieur dont le nom provient de l'italien "capo" la tête qui à pour origine le mot latin "caput", qui a donné aussi celui de capitaine. Il est le premier gradé dans l'échelle hiérarchique juste au-dessus de la condition de soldat. Une constante dans ce grade est que le caporal loge, vit et combat avec les hommes qu'il commande. Un temps premier grade des sous-officiers, c'est à partir d'une instruction administrative de 1821 qu'il est rattaché à la catégorie des hommes de troupes. Le caporal est le chef direct du groupe de combat. C'est à lui que s'adressent les hommes de troupe pour les ordres et détails du service intérieur. Dans les armes autrefois dotées de chevaux on le nomme brigadier (artillerie, cavalerie, train...). Le caporal porte deux chevrons rouges accolés.

 

Le caporal-chef.

Ce grade est né de la nécessité de distinguer les hommes du rang de part la diversité des rôles et missions impartis au caporal et du nombre grandissant de ceux-ci. Il permet de ne pas multiplier les grades. En 1754 avait été créée la spécialité de fourrier qui était occupée par des hommes du grade de caporal ou sergent. Avec la Grande Guerre, le caporal-fourrier disparaît pour être remplacé par le grade de caporal-chef qui perdure encore. Le caporal-chef ou brigadier-chef porte deux chevrons rouges accolés, surmontés d'un chevron d'or ou d'argent.

 

 

Sources :

  • Site des armées : www.defense.gouv.fr
  • Dictionnaire militaire, encyclopédie des sciences militaires, rédigée par un comité d'officiers de toutes armes. Tome Ier A-H ; Librairie militaire berger Levrault 1898. IM 10300/DCCAT/log.
  • Crédit photographique : journal Sud-Ouest.
  • Droits : Armée de Terre – 2011.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents