Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


Le 2e régiment d'infanterie de marine.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 13 Avril 2019, 14:43pm

Catégories : #Unités militaires

Le 2e régiment d'infanterie de marine.

Le 2e Régiment d’Infanterie de Marine (2e RIMa) du Mans, fait partie de la 9e Brigade d’Infanterie de Marine (9e BIMa), dont l’État-major est stationné à Poitiers.

 

Histoire.

 

Le 2e régiment d’infanterie de Marine possède une longue et riche histoire qui remonte aux compagnies de la mer créées par Richelieu en 1622.

 

Ses deux fourragères et les seize faits d’armes inscrits sur son drapeau, fait unique dans l’armée française, témoignent de sa valeur et de son engagement dans tous les conflits et toutes les opérations majeures dans lesquels la France a été impliquée. Depuis le début de sa professionnalisation à la fin des années soixante-dix, les marsouins du 2eRIMa ont été à la pointe des opérations extérieures aussi bien au Liban, en ex-Yougoslavie, en Afghanistan, ainsi qu’à de nombreuses reprises en Afrique et notamment au Mali, début janvier 2013, en Centrafrique, début 2014, et lors de l’opération Barkhane fin 2015.

 

Fier de son appartenance aux troupes de Marine, le 2e de l’Arme participe encore et toujours à l’écriture des plus belles pages d’histoire des armes de la France.

 

Implantation.

 

Après avoir été longtemps stationné à Brest, le régiment s’installe au Mans en 1963 à son retour de la guerre d’Algérie. Ses diverses unités sont peu à peu regroupées au Camp d’Auvours. Situé à une dizaine de kilomètres du Mans, ce camp offre toutes les facilités pour conduire une instruction de qualité, grâce à ses complexes de tir d’infanterie et ses zones de manœuvre facilement accessibles.

Le positionnement géographique idéal de la ville du Mans, aux portes du Grand Ouest et à 200km de Paris, est l’un de ses atouts principaux. Une situation stratégique, servie par un réseau de transport quasi unique : un étoile autoroutière à cinq branches (A81, A11, A28) et les liaisons TGV vers les grandes villes françaises (Paris, Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux) et européenne (Londres, Bruxelles).

 

2e RIMa

Caserne Martin des Pallières

Champagné BP 28067 72008 Le Mans Cedex 1

 

MISSION - COMPOSITION - MATÉRIEL

Mission

Servant au sein de la 9e brigade d’infanterie de Marine, dont les unités sont réparties dans le Grand Ouest, le 2e RIMa constitue l’un de ses régiments d’infanterie. Entraîné à conduire des actions dans divers milieux, il possède également la capacité spécifique de participer à des opérations amphibies, domaine dans lequel il a une relation privilégiée avec les Royal Marines britanniques.

 

Composition

Regroupant 1100 combattants, le régiment s’articule autour de :

  • cinq compagnies de combat ;
  • une compagnie d‘éclairage et d’appui ;
  • une compagnie de logistique ;
  • une compagnie de réserve.

 

Matériel

Équipé des matériels les plus modernes de l’infanterie (FÉLIN depuis 2012 et Véhicule Blindé de Combat de l’Infanterie – VBCI- depuis juin 2014), le 2e RIMa est un régiment aujourd’hui totalement numérisé, apte au combat de haute intensité tout en conservant son aptitude au combat léger et rustique.

 

FORMATION  – EMPLOIS

Formation

A son affectation au régiment, le jeune engagé est incorporé par l’encadrement de sa future section sur le camp d’Auvours. La section de jeunes engagés ainsi formée effectue tout d’abord, pendant trois mois, sa FGI (Formation générale initiale) au CFIM de Coëtquidan avant de rejoindre le camp d’Auvours et de poursuivre sa formation par l’instruction technique et de spécialité liée au métier de fantassin. Au cours de cette phase, d’une durée de trois mois également, ils acquièrent les réflexes du combattant et du marsouin. L’excellence professionnelle, la discipline et la fraternité d’armes, le service de la France, la culture de liens forts avec la communauté nationale… sont autant de valeurs essentielles à l’exercice du métier de soldat qu’ils acquièrent au cours de ces six premiers mois d’engagement. La section ainsi formée rejoint alors sa compagnie de combat.

 

Emploi

Cette formation amène les militaires du rang à exercer l’une des différentes spécialités du métier de fantassin : grenadier voltigeur, tireur de précision ou d’élite, pilote d’engin blindé (VBCI, VAB,…), tireur anti-char (Milan, ERYX), servant Mortier de 80, radio tireur sur VBCI, auxiliaire sanitaire, transmetteur. Avec quelques années d’ancienneté chef d’équipe et chef de groupe.

 

 

 

 

La photographie est issue du journal Le Main Libre – www.lemainelibre.fr

© Ministère des Armées – Armée de Terre – Site Internet – www.defense.gouv.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents