Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris - Actualités du Gouverneur : https://www.facebook.com/GouvmiliParis


La statue de Napoléon aux Invalides.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 25 Avril 2021, 11:44am

Catégories : #Mémoire

La statue de Napoléon aux Invalides.

Le 16 avril 1821, l’empereur Napoléon Ier, prisonnier depuis cinq années sur l’île de Sainte-Hélène, fait écrire dans son testament : « Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé ». Il rend son dernier soupir quelques semaines plus tard, le 5 mai 1821.

Charles Emile Seurre (1798-1858) est un sculpteur français. Il a été l’élève du maître Pierre Cartellier, qui lui-même a été l’un des artistes les plus en vogue pendant l’épopée napoléonienne, devenant membre de l’Institut (Section Beaux-Arts) en 1810.

En 1833, Seurre, prix de Rome en 1824 pour son œuvre La Tunique de Joseph rapportée à Jacob, réalise une statue de Napoléon. Elle mesure quatre mètres de haut, pèse près de cinq tonnes et a été fabriquée à partir de bronze provenant de la fonte de seize canons russes et autrichiens de la campagne de 1805, et qui étaient jusqu’alors conservés à l’arsenal de Metz. La statue représente l’Empereur en colonel des chasseurs à cheval de la Garde, avec bicorne, redingote et la main traditionnellement glissée dans le gilet.

L’œuvre est placée en haut de la colonne Vendôme et est inaugurée le 28 juillet 1833 en présence de Louis-Philippe, roi des Français.

Trente années plus tard, Napoléon III, empereur et neveu de Napoléon Ier, décide de remplacer la statue de la colonne Vendôme par un napoléon impérial, drapé à l’antique. Il se souvient du testament de son oncle et fait donc déplacer l’œuvre de Seurre au rond-point de Courbevoie, sur les bords de la Seine.

Mais le malheur arrive sept années plus tard : pendant le siège de Paris, la statue est retirée de son piédestal puis immergée dans les eaux de la Seine. S’agit-il d’une manœuvre volontaire de la part des anti-bonapartistes ? Une décision du maire de Paris Etienne Arago pour éviter que les Prussiens ne s’en emparent ? S’agit-il d’un tragique accident ? Les avis des historiens divergent.

Après quatre mois passés dans la Seine, l’œuvre de Seurre est retirée et placée dans un dépôt de l’Etat. Elle y est restaurée. En 1912, le général Niox, gouverneur des Invalides et directeur du musée de l’Armée, décide de faire placer la statue à l’entrée de la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides, au-dessus du portail de l’église des soldats.

A Courbevoie, on n’a pas oublié l’Empereur : en 1980, un monument de marbre est réalisé par Raymond Puccinelli. Il s’intitule : Mémorial du retour des cendres de Napoléon. Il rappelle qu’en 1840, lors de l’expédition de la Belle-Poule, c’est à cet endroit que le cercueil de l’Empereur fut débarqué avant son dernier voyage pour les Invalides. Non loin de l’ancien emplacement de la statue de Seurre.

Quant à celle-ci, elle est restaurée en 2015 et s’apprête à accueillir les cérémonies du bicentenaire de la mort de l’Empereur.

 

 

 

Sources :

La statue de Napoléon aux Invalides.
La statue de Napoléon aux Invalides.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents