Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris


Le 68e RAA de La Valbonne.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 23 Mai 2020, 17:48pm

Catégories : #Unités militaires

Le 68e RAA de La Valbonne.

Le 68e régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA) est le régiment d’appui polyvalent de la 7e brigade blindée de Besançon.

 

Histoire.

 

A la convergence des traditions et de la modernité, le 68e RAA est le régiment d’appui polyvalent de la 3e brigade légère blindée (3eBLB). Sa devise « de l’audace, toujours ».

 

Très attaché à ses traditions, il est l’héritier et l’unique dépositaire du patrimoine des régiments d’artillerie d’Afrique aujourd’hui disparus. Créé en 1941 à Tlemcen en Algérie, le régiment s’est et à de nombreuses reprises, particulièrement distingué par ses faits d’armes. Ses actions au cours de la 2e guerre mondiale lui ont d’ailleurs valu trois citations et ces mots du général De Gaulle : « unité légendaire sans laquelle aucune victoire n’eût été possible ».

 

Implantation.

 

Le 68e RAA est situé à 25 km de Lyon, à La Valbonne, dans le département de l’Ain. L’unité est installée dans le Quartier Bobillot (artilleur, sergent mort des suites de ses blessures lors du siège de Tuyen Quang, au Tonkin, en 1885).

 

Mission.

 

Par la concentration massive et brutale de ses feux, le 68e régiment d’artillerie d’Afrique assure les missions suivantes :

  • appui direct des unités au contact du groupement interarmes ;
  • neutralisation dans la profondeur et tirs de contre batterie ;
  • défense contre les menaces aériennes ;
  • recueil du renseignement.

 

Tourné vers l’engagement opérationnel, il part chaque année remplir des missions sur les cinq continents : République de Centre Afrique, Mali, Afghanistan, Djibouti, Nouvelle-Calédonie, Sénégal, Tchad, Liban, Mayotte et Guyane notamment. Comme toutes les formations de l’armée de Terre, il peut aussi mettre sur pied des unités Proterre afin de participer aux missions intérieures de type Vigipirate.

 

Composition.

 

Fort de 800 militaires, le régiment est composé de 2 batteries de défense sol-sol, 1 batterie de défense sol-air, 1 batterie de commandement et de logistique, 1 batterie de renseignement et 1 unité de réserve.

 

Le régiment est équipé de moyens humains efficients et de matériels modernes tels que le canon CAESAR le mortier de 120 mm, les systèmes d’information et de commandement Atlas et SIRASA, le MISTRAL, le RATAC ou encore des drones. 

 

Outre les spécialités communes à tous les corps de troupe, le 68eRAA propose un large panel de fonctions tels qu’opérateur poste radio sondage, artificier, pupitreur atlas, chef de pièce, pourvoyeur sur pièce, opérateur topographique, pointeur tireur mistral et servant drones par exemple.

 

Formation.

 

L’instruction se déroule sur 16 semaines, en 6 étapes :

  1. Formation générale et d’instruction (9 semaines). 
  2. Permissions (1 semaine).
  3. Formation de conduite militaire en fonction de l’emploi (2 semaines).
  4. Formation de spécialité initiale (3 semaines).
  5. Approche des métiers et des traditions du régiment (1 semaine).
  6. Ventilation dans les unités élémentaires.

 

Emploi.

 

Outre les spécialités communes à tous les corps de troupe, le 68e régiment d’artillerie d’Afrique emploie les personnels suivants :

 

  • Batterie de commandement et de logistique :
    • Mécanicien.
    • Conducteur super poids lourd.
    • Opérateur poste radio sondage (SIROCCO).

 

  • Batterie sol-sol :
    • Artificier.
    • Radio chargeur.
    • Pupitreur ATLAS : conduite de tir.
    • Pointeur.
    • Pourvoyeur sur pièce.
    • Chef de pièce sur canon CAESAR ou mortier.
    • Opérateur topographique.

 

  • Batterie sol-air :
    • Pointeur tireur MISTRAL.
    • Conducteur.
    • Chef de pièce MISTRAL.

 

  • Batterie de renseignement brigade :
    • Servant drones.
    • Servant radar.
    • Opérateur RASIT.

 

 

 

© Armée de Terre – Site Internet – www.defense.gouv.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents