Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne

Réserve Citoyenne du Gouverneur Militaire de Paris - Actualités du Gouverneur : https://www.facebook.com/GouvmiliParis


In memoriam : Christophe Forcari.

Publié par Réserve Citoyenne Armée de Terre IDF sur 7 Janvier 2023, 16:09pm

Catégories : #Communiqués

In memoriam : Christophe Forcari.

Le Comité « Communication » de la Réserve citoyenne Terre – Ile-de-France vient de perdre l’un de ses anciens : Christophe Forcari, commandant ad honores de 2017 à 2020 et qui fut un pilier de ce comité.

Nous avons perdu un camarade et un ami.

Il était arrivé à la réserve, sans faire de bruit, avec humilité. Mais il ne fallait pas s’y fier ! Rapidement, nous avions découvert l’homme au caractère bien trempé, doté d’un humour grinçant et ne laissant rien passer. Dès qu’un sujet sur l’Histoire – et pas seulement l’Histoire de France – venait à animer le groupe, alors il donnait sa version et gare à celui qui commettait une erreur de date, une mauvaise interprétation ou une contre-vérité. Et là, Christophe pouvait s’énerver.

Mais c’était toujours de courte durée et cela finissait invariablement autour d’un verre de rouge, qu’il s’agisse de celui du GMP (merci mon général !) ou celui du bistrot à côté.

Il y avait chez Christophe un mélange d’une très grande culture, de curiosité insatiable, de l’intelligence et cet œil malicieux qui nous faisait comprendre qu’il n’était dupe de rien et savait « en tout apercevoir la fin ».

Amoureux de la terre et de la campagne – parfois chasseur à ses heures perdues – Christophe Forcari était respectueux des traditions, mais jamais sans une bonne rasade de provocation. Ne serait-ce que pour rire ! Y aller toujours à fond…

Agé de 57 ans, fils d’immigrés italiens – un pays qu’il chérissait autant que son fils Arno – Christophe était né et avait grandi à Nantes où après son parcours scolaire, il avait fait ses études de journaliste. Il y avait rencontré un autre jeune journaliste qui allait devenir un ami proche et que l’on peut voir le soir sur LCI : Eric Brunet. Puis en 1994, après plusieurs employeurs, il était entré au journal Libération, où là aussi il était un pilier, familier, entre autres, de Laurent Joffrin. Christophe donnait également des cours dans une école de journalisme (« On ne commence jamais un article par une citation, sauf exception » disait-il à ses élèves).

Passionné de politique, tendance souverainiste, Christophe avait commencé par décortiquer les idées de l’extrême-gauche et ses errements. Puis, il était devenu un spécialiste – reconnu – de l’extrême-droite, époque Jean-Marie Le Pen. Cette reconnaissance s’était d’ailleurs traduite par plusieurs procès intentés par la famille Le Pen, ou son parti, à l’encontre des publications de Christophe (par exemple : Le Pen, le dernier combat, Ed. Jacob-Duvernet, 2007). Il suivait également les carrières politiques de François Bayrou et de Jean-Louis Borloo.

Le 29 décembre 2022, Christophe a succombé à un accident vasculaire cérébral. La cérémonie d’adieu aura lieu à la Coupole du Père Lachaise, le mardi 10 janvier 2023 à 15h30.

La Réserve citoyenne Terre Ile-de-France adresse ses plus sincères condoléances à son fils Arno et sa compagne Sandrine Trochu.

En cliquant sur ce lien, vous trouverez les témoignages de ses collègues du journal Libération : https://www.liberation.fr/politique/mort-de-christophe-forcari-journaliste-a-liberation-20221230_5N6AFKCWCVCH7CVJO4CREZDTH4/

 

Frederic RIGNAULT - Réserviste Citoyen

Groupe Communication.

Sources :

  • Journal Libération.
  • Crédits photographiques : Libération – Réserve citoyenne Terre – Ile-de-France (Montmorency en 2019).

 

In memoriam : Christophe Forcari.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents